PROJET EMPREINTE CARBONE (PEC)- PHASE II

Phase 2 : L’avantage carbone des produits québécois

Au Québec, le mode d’approvisionnement en électricité se classe parmi les meilleurs du monde sur le plan des émissions de gaz à effet de serre (GES). En effet, l’électricité y est très majoritairement issue de centrales hydroélectriques, lesquelles n’émettent que très peu de GES. Cette caractéristique unique confère à plusieurs secteurs de l’économie québécoise un avantage considérable en comparaison d’autres pays.

C’est dans cette optique que le ministère de l’Économie, de l'Innovation et des Exportations (MEIE) a mandaté en 2014 le CIRAIG pour réaliser une étude visant à quantifier l’avantage carbone québécois de produits conçus au sein de cinq secteurs spécifiques : l’acier; l'aluminium; les centres de données; les produits chimiques de base (chlore-alcalis) et le zinc.

Les résultats du projet (voir fiches ci-dessous) mettent en valeur un atout naturel du Québec, en plus de constituer pour les entreprises québécoises un outil intéressant pour la commercialisation de leurs produits.