À LIRE / 2011

Analyse du cycle de vie des impacts environnementaux découlant de l'implantation de mesures d'atténuation d'îlots de chaleur urbains

22 août 2011

L'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a fait appel à l'expertise du Centre interuniversitaire de recherche sur le cycle de vie des produits, procédés et services afin qu'il réalise une analyse du cycle de vie (ACV) de dix mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains (ICU) applicables au secteur résidentiel. Le but n'était pas de comparer ni de statuer sur l'efficacité de ces mesures, mais d'évaluer les autres impacts environnementaux potentiels qui découlent de leur implantation et de leur maintien durant une période donnée. L'analyse des options a donc été effectuée sur une base unitaire (mise en place d'UNE mesure donnée), sans tenir compte de leur potentiel de réduction de la température.

Cette évaluation devait :

  • permettre de comparer individuellement les mesures de lutte aux ICU s'appliquant au secteur résidentiel à une situation de référence, qui correspond au statu quo (c'est-à-dire, la situation qui consiste à ne pas implémenter de mesure).
  • permettre de hiérarchiser, si possible, certaines mesures comparables selon leur performance environnementale globale potentielle.
  • permettre la comparaison d'éventuels projets de lutte aux ICU (impliquant des combinaisons de diverses mesures unitaires).

L'étude a été réalisée en accord avec les exigences des normes ISO 14 040 et 14 044 pour une ACV rendue publique et incluant une affirmation comparative. Elle a notamment fait l'objet d'une revue critique par un comité composé d'un expert ACV et de spécialistes des domaines impliqués dans l'étude.

Étude complète